Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Baptême à Saint-Jacques-de-Fédala

Mgr Vincent Landel, archevêque de Rabat 

Par Péroncel-Hugoz 

TRAVAUX DIVERS - Largeur + 2.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam, et il travaille maintenant à Casablanca pour le 360,  l'un des principaux titres de la presse francophone en ligne au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR    

 

IMG - Copie.jpgDimanche 22 mars 2015, Mohamédia

En visite pastorale en notre paroisse, l'archevêque de Rabat en profite au cours de la messe, pour baptiser Grâce, une accorte choriste africaine venue étudier au Maroc et qui, au lieu d'y découvrir l'Islam des indigènes, y a été séduite par le catholicisme d'autres étudiants venus de Nigritie en Chérifie. Si Grâce avait été mahométane, ce baptême n'aurait pas été possible car la loi marocaine prévoit des pénalités pour quiconque a « ébranlé » la foi d'un musulman. Donc l'impétrante se dirige vers l'évêque, tremblant sur des talons aiguilles d'une hauteur stupéfiante , et, plus haut, on découvre des formes hippopotamesques moulées à fond dans un jean clair. On a un haut-le-corps. Le curé, la catéchiste n'auraient-ils pas dû donner quelques conseils de sobriété vestimentaire à la catéchumène qui, en plus, porte une veste noire pour couronner le tout...

Ce n'est pas fini, la marraine, une certaine Hortense, africaine aussi, a beau être appelée, elle est absente, et il faut qu'un fidèle se dévoue à sa place...

Je sais bien que le mot d'ordre est à la simplicité, dans l'Eglise, depuis que règne François; mais quand même...  

Retrouvez l'ensemble des textes parus depuis le 14 janvier 2016 en cliquant sur le lien suivant : Journal d'un royaliste français au Maroc.

Écrire un commentaire

Optionnel