Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FIGUIER « MAUDIT » OU « PROPICE »...?

François Hollande au Vatican rencontre avec le pape François

 

Par Péroncel-Hugoz 

TRAVAUX DIVERS - Largeur + 2.jpgNotre confrère Péroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam, et il travaille maintenant à Casablanca pour le 360,  l'un des principaux titres de la presse francophone en ligne au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  •  

 

PERONCEL 3.jpgFEVRIER 2013

C'est un figuier qui symbolise le fossé existant entre bouddhisme et christianisme : Jésus a maudit, a frappé de stérilité ce bel arbre méditerranéen, robuste et généreux, et cela sans explication canonique aucune (ma consoeur de la presse catho, Anaïs Laurent, qui en général a réponse à tout dès que notre foi est en cause, me fait attendre une réponse sur ce sujet depuis des années...); Bouddha, lui, médita puis « s'éveilla » sous un figuier...

35904810.jpg

Jésus et la parabole du figuier stérile

Après une plaisanterie déplacée du minable président Hollande à propos de la succession pontificale à Rome, Le Figaro a trouvé cette citation de Flaubert :

« Et nous crevons par la blague, par l'ignorance, par le mépris de la grandeur, par l'amour de la banalité et le bavardage imbécile » (source non précisée). 

Commentaires

  • Cette réformette du prédicat est une stupidité de plus de l'EN, mais elle est peut-être plus que cela . Elle participe d'un vaste changement de culture .
    Voyons cela de plus près . La grammaire classique repose sur la proposition indépendante : sujet (substantif) , verbe, complément ou attribut .
    la logique classique distingue : un terme sujet ( ce dont on parle, ou ce qui agit ) , la copule qui unit les termes , et un terme prédicat ( A+B) .
    A partir de Frege , la logique n'est plus celle du langage , ordinaire , mais d'un langage mathématique . La proposition de vient une fonction (F(x)) .
    Dans cette fonction on distingue deux parties : x qui est ce dont on parle ( prédique)
    et F qui est la prédicat , la copule a disparu .
    Or la copule c'est le verbe être avec à la fois un sens d'union et un sens de référence à la réalité : quand un proposition est vraie , elle décrit une union qui est aussi dans la réalité .
    En supprimant la copule , on se débarrasse de cette référence . Les grammairiens modernes sont influencés par ces réformes de la logique .
    En diffusant ces travaux qui ont tout leur intérêt en science , en logique , en linguistique à l'université , où l'on peut ( encore pour l'instant ...) les discuter , on risque ou on cherche ( plus probablement ) à influencer les jeunes esprits dans le sens d'un détachement du réel . Comme la suppression du "substantif" ( référence à la substance aristotélicienne) .
    Bref la réforme a une fois de plus une portée idéologique .
    Enfin elle déforme le langage naturel , élémentaire , français , et européen, au profit de spéculations qui n'ont pas leurs places dans une formation scolaire de base .
    En outre elle favorise les langues , rares , qui font l'économie de la copule ...

    Michel

  • source non précisée mais phrase courte qui est très instructive

Écrire un commentaire

Optionnel