UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FRANCO ET LES ARABES

Hassan II et le général Franco dans les années 60 

 

Par Péroncel-Hugoz

TRAVAUX DIVERS - Largeur + 2.jpgNotre confrère Peroncel-Hugoz, longtemps correspondant du Monde dans l'aire arabe, a publié plusieurs essais sur l'Islam, et il travaille maintenant à Casablanca pour le 360l'un des principaux titres de la presse francophone en ligne au Royaume chérifien. Il tient aussi son Journal d'un royaliste français au Maroc, dont la Nouvelle Revue Universelle a déjà donné des extraits. Nous en faisons autant, depuis janvier 2016, en publiant chaque semaine, généralement le jeudi, des passages inédits de ce Journal.  LFAR  • 

 

3960562315.3.jpgLAAYOUN (SAHARA MAROCAIN), 6-8 MARS 2010

Rencontres avec les notabilités locales : gouverneur, maire, élus divers, membres du Conseil royal sur le Sahara, chefs de tribus etc... plus quelques ambassadeurs étrangers en déplacement dans la province sud contestée du Royaume chérifien (Croatie, Corée du Sud, Gambie, Centrafrique, Congo-Brazza, Azerbaïdjan, Bruneï etc...). Chacun presque y va de son couplet anti-Franco, lequel, effectivement résista un peu à la décolonisation du Sahara atlantique. Ce n'est quand même pas l'essentiel qu'on devrait retenir du Caudillo quand on est arabe et musulman. Finalement, lassé de ces attaques contre un défunt qui a sauvé l'Ibérie du communisme et qui a restauré la royauté à Madrid, entre autres bienfaits, je fais une sortie à ma manière : « N'oubliez jamais, Ya Sida*, que Franco prit le pouvoir avec des Marocains et fit toute sa vie confiance à une garde composée de Marocains. Que Franco manifesta sa sympathie aux Arabes, à l'Islam en se refusant toujours à reconnaître l'Etat d'Israël. » Chacun se regarde, certains opinent, aucun ne me contredit. Je suis tenté d'ajouter : « Souvenez-vous aussi que de Gaulle, autre allié des Arabes, voulut, avant de mourir, après  sa démission, en 1969, connaître Franco et qu'une fois face au Caudillo il lui dit, solennellement : "Finalement, vous avez été positif pour l'Espagne. Vous lui avez évité de sombrer dans le communisme." » Last not least, Franco évita aux Espagnols d'être emportés dans la mortelle tourmente de la Seconde Guerre mondiale ... Et il fit de la misérable et détruite Espagne la dixième puissance économique mondiale !  

*

Les commentaires sont fermés.