UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Sacré-Coeur à Marseille, 21 janvier : « Deux siècles après la mort du roi, nos démocraties sont marquées du signe de l'incomplétude »

 

Nous avons publié, dimanche dernier, l'homélie donnée à Paris, à Saint-Germain l'Auxerrois par le père Jean-François Thomas, lors de la messe du 21 janvier. Cette homélie a suscité ici de nombreux commentaires. La plupart pour la dire admirable. On pourra s'y reporter.

L'homélie donnée à Marseille, au soir du même jour, par le père Sciortino-Bayart, en la basilique du Sacré-Coeur, appelle les mêmes éloges et, par surcroît, elle peut-être écoutée ici, une vidéo en ayant été réalisée.

On vérifiera que l'une et l'autre homélie ont insisté sur l'actualité de la commémoration de la mort de Louis XVI. Et en ont donné les raisons.  

Les messes dites, dans cet esprit,  en mémoire de Louis XVI, ont été nombreuses, en France, ce même jour ou les jours voisins. Nous en avons annoncé plus de soixante-dix. Encore n'était-ce que celles qui nous avaient été signalées. 

 

Messe du 21 janvier 2016 à Marseille, célébrée par Monseigneur Jean-Pierre Ellul, recteur de la basilique du Sacré-Cœur, dont l'homélie du père Sciortino-Bayart dans son intégralité.  

 

Total 21 minutes

Commentaires

  • Il est très réconfortant de pouvoir cultiver nos racines

Les commentaires sont fermés.