Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Vive le Roi ! sur la radio "News of Marseille"... Entretien avec Jean GUGLIOTTA, président de la Fédération Royaliste Provençale

Pendant 6'38", Jean Gugliotta explique le royalisme actuel à Damien Isoard : c'est à écouter sur News of Marseille :  

Composition2 (Récupéré).jpg

Pour voir la vidéo, cliquez sur l'image 

Il est difficile, en quelques brèves minutes, de rendre perceptible et compréhensible, du grand public une pensée, un projet politique, radicalement différents du "système" en place. Jean GUGLIOTTA dit l'essentiel, au cours de cet entretien, lorsque, comme Pierre BOUTANG, il explique que "l'institution royale" est, au sommet de l'Etat, le seul pouvoir qui ne s'achète pas par l'argent.

Il faut aussi saluer l'initiative de News of Marseille qui a pris la liberté, car c'en est une, d'inviter le président de la Fédération Royaliste Provençale* à cet entretien.      

* Qu’est-ce que la Fédération Royaliste Provençale ? Historique en bref ...

        Au XIXème siècle, de nombreux courants royalistes, souvent importants, n’ont jamais cessé d’être actifs, en Provence. Mais, au début du XXème, ils étaient en sommeil lorsque l’Action française fut créée. Ils se réactivèrent aussitôt et se rallièrent rapidement au jeune mouvement, dynamique et brillant.

        Le quotidien L’Action française, fondé en 1908, avait, il est vrai, deux co-directeurs, Charles MAURRAS et Léon DAUDET, qui étaient l’un et l’autre provençaux.  C’est, sans-doute, la raison pour laquelle, au sein de l’Action française, le royalisme provençal a toujours eu, y compris aujourd’hui, une place et une importance particulières. Dès l’origine du mouvement, de nombreuses sections d’Action française furent créées, à travers toute la Provence. On en dénombrait plus de cinquante, déjà, avant 1914.

        Mais c’est au sortir de la grande guerre, que le commandant Louis DROMARD, « ce noble Franc-Comtois naturalisé provençal », selon l’expression de Charles MAURRAS, les fédéra en une organisation régionale.  C’est ainsi que, dès 1920, l’Action française disposait, en Provence, de sa fédération régionale. C’est elle qui, entre les deux guerres, a organisé les grands rassemblements de BARBENTANE et de ROQUEMARTINE, qui sont des moments forts de l’histoire de l’Action française et du royalisme français.  Ce sont aussi les Provençaux qui, grâce à la famille PAQUET, organisèrent, de TOULON, la croisière du CAMPANA avec le tout jeune COMTE DE PARIS ; puis, le déplacement, par mer, des royalistes, qui se rendirent, ensuite, à son mariage à PALERME.

         Le commandant DROMARD, a présidé l’Action française, en Provence, jusqu’en 1950. Pierre CHAUVET lui succéda, alors et a été président de l’Union Royaliste Provençale, jusque dans les années 1980. C’est sous son autorité que fut organisée une suite de grands rassemblements royalistes qui ont aussi fait date, dans l’histoire de l’Action française. Dans les arènes de Nîmes, puis, à l’été 1952, à SAINT MARTIN DE CRAU, où MAURRAS appelait encore les Provençaux à ne pas manquer « le beau rendez-vous de notre Pierre CHAUVET » ; enfin à MONTMAJOUR et aux BAUX DE PROVENCE où, pendant 36 ans, d’importantes manifestations tout aussi bien royalistes que d’Action française, se sont tenues chaque année. On ne compte pas les personnalités nationales de premier plan qui s’y sont exprimées. Et il est sans-doute inutile de rappeler l’importance de la communication tous azimuts à laquelle elles donnaient lieu, dans tout le Midi.

        A Pierre CHAUVET ont succédé JEAN ARNAUD, dans les années 1990, Michel FRANCESCHETTI, à sa suite, et, aujourd’hui, Jean GUGLIOTTA, qui est donc, depuis l’origine, du mouvement, le 5ème président de l’organisation régionale de l’Action française en Provence. Ceux qui veulent être informés de l’action - multiple - menée aujourd’hui par la Fédération Royaliste Provençale, se reporteront utilement aussi bien au blog de la FRP qu’à lafautearousseau qui s’en fait régulièrement l’écho.   

Commentaires

  • bravo a notre president qui a su avec quelques mots simples developper nos en meme temps je n'oublie pas Marcel Jullian originaire de ma ville natale qui a fait beaucoup du bien a notre cause VIVE LE ROI

  • excusez moi dans le texte j'ai oublié d'indiquer aprés le mot nos il fallait lire "idées"

  • Bravo ! Je nous souhaite un tas d'entretien comme celui-ci, sur un tas de radios, télé etc... C'est clair, juste, avec un brin d'humour. Bref, c'est super.....

Les commentaires sont fermés.