UA-147560259-1 UA-147538561-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Alimentaire/Santé

  • Chronique Alimentaire/Santé : les épaississants, par Bayard

    74491844_610408192828931_3467746127955099648_n.jpgLes épaississants sont des additifs alimentaires qui servent à optimiser la viscosité d’une préparation culinaire.

    Vous pouvez donc en utiliser pour rendre un plat trop liquide plus consistant.

    La texture finale dépendra du dosage que vous choisirez.

    Il faut savoir que certains produits épaississants permettent également de rehausser le goût et de changer la couleur des aliments.

    Lire la suite

  • Chronique Alimentaire/Santé : les gélifiants, par Bayard

    75220847_2437335589927735_8405083932634120192_n.jpgLes gélifiants sont des substances qui permettent de donner aux aliments la consistance d'un gel.

    Il peut s'agir :

    - d'extraits d'os d'animaux (la gélatine) ou

    - d'extraits végétaux (agar-agar, alginates, amidon, carraghénanes,pectines).

    Lire la suite

  • En réponse aux questions de deux lecteurs, par Bayard (III/III)

    Bonjour, chers lecteurs; voici la troisième et dernière partie de ma réponse à vos questions, qui porte sur les remèdes bio : c'est un peu long, un peu technique, désolé...

     

    Un remède bio - ou remède naturel, ou remède de grand-mère - est une préparation élaborée à des fins médicinales à partir de produits naturels. Par définition, ces remèdes s'opposent aux produits commercialisés de nos jours par les laboratoires pharmaceutiques tels que les gélules, les comprimés et les granulés.

    Ces préparations sont appelées ainsi, car elles étaient omniprésentes avant l'arrivée massive des médicaments. Elles sont généralement confectionnées à partir de plantes entières, d'une association de plusieurs plantes ou d'une partie de la plante : racine, écorce, bois, tige, feuilles, fleurs, fruit, graines, suc, huile essentielle...

    Lire la suite

  • En réponse aux questions de deux lecteurs, par Bayard (II/III)

    Voici la deuxième partie de ma réponse à vos questions, chers lecteurs : je vous parle aujourd'hui des vitamines; à suivre, jeudi prochain, la troisième et dernière partie de ma réponse, qui portera sur les remèdes bio...

     

    Il arrive que l’organisme manque cruellement de vitamine et pour le faire comprendre, il emploie tous les moyens possibles.

    Car pour fonctionner à plein régime le corps humain nécessite un bon apport en vitamines, trouvant écho dans l’alimentation. Les fruits et légumes, la viande et le poisson, entre autres, sont riches de ces substances organiques et minérales indispensables qui répondent au nombre de 13. Chacune d’entre elles se reconnait à ses actions bien spécifiques et bénéfiques.

    Lire la suite

  • En réponse aux questions de deux lecteurs, par Bayard (I/III)

    Dans les précédents sujets évoqués dans la rubrique Alimentaire/Santé, nous avons parlé de nos besoins nutritionnels journaliers, et mis l'accent surtout sur ce qu'il fallait absolument - ou du moins autant que possible - éviter dans les divers produits de consommation. En abordant ces sujets un par un, on avait des éléments de repères précis sur ce qui constitue réellement notre alimentation au quotidien de nos jours. Il est normal que les fidèles lecteurs de notre blog lafautearousseau se posent plusieurs questions : je vais tâcher de commencer à y répondre, en les remerciant tout d'abord de l'intérêt qu'ils portent à cette chronique......

    Lire la suite

  • Chronique Alimentaire/Santé : Les antioxydants dans l'alimentaire, par Bayard

    Mis sur un piédestal, les antioxydants sont considérés depuis récemment comme des alliés incontournables pour :

    - Lutter contre certaines maladies dégénératives,

    - Limiter les effets du vieillissement tout en renforçant le système immunitaire.

    Quelles sont leurs caractéristiques ? Lesquels choisir et surtout comment ne pas se tromper sur leur compte ?

    Commençons par définir l'antioxidant...

    Lire la suite

  • Chronique Alimentaire/Santé : les exhausteurs de goût, par Bayard

    Les exhausteurs de gout sont des substances, qui sans avoir une saveur propre prononcée, ne changent pas le goût d'un aliment, mais ils augmentent l'intensité de la perception olfacto-gustative d'une denrée alimentaire. Ce sont les faire-valoir de l’agro-alimentaire, les enfumeurs de faux fumets, les aiguiseurs d’appétit, les embobineurs de saveurs. Les exhausteurs de goût envahissent nos assiettes et dupent notre organisme.  Aujourd'hui, la plupart des exhausteurs de goût sont créés chimiquement. Aussi, des voix s'élèvent contre la dangerosité de certains, notamment le glutamate et l'aspartame. Ils pourraient favoriser l'apparition de cancers ou de maladies dégénératives comme Alzheimer.

    Lire la suite

  • Chronique Alimentaire/Santé : les émulsifiants, par Bayard

    Intéressons nous maintenant aux émulsifiants...

    Les émulsifiants sont des molécules qui possèdent une extrémité ayant une affinité pour l'eau (hydrophile) et une extrémité ayant une affinité pour l'huile (hydrophobe). Grâce à eux, l'eau et l'huile peuvent être finement dispersées l'une dans l'autre pour créer une émulsion stable, homogène et fluide. 

    Les Grecs de l'Antiquité utilisaient le pouvoir émulsifiant de la cire d'abeille dans les produits cosmétiques et le jaune d'œuf a probablement été le premier émulsifiant utilisé en production alimentaire.

    Lire la suite

  • Chronique Alimentaire/Santé : les conservateurs, par Bayard

    Après les colorants et les édulcorants, passons maintenant aux conservateurs...

    Les conservateurs alimentaires sont toutes substances chimiques, minérales ou organiques ajoutées intentionnellement aux aliments afin d'améliorer leur maintien hygiénique, et utilisés pour leurs caractéristiques gustatives.

    Ils constituent un progrès dans le secteur de l'agroalimentaire et sont nécessaires pour assurer la sécurité, la diversité des produits alimentaires disponibles.

    71117462_386567488949801_3779581515516608512_n.jpgAppartenant à la catégorie des additifs, ils maintiennent la fraîcheur et préviennent la dégradation des aliments. Ces additifs permettent de prolonger la durée de conservation des produits alimentaires. Ils limitent, ralentissent ou stoppent la croissance de micro-organismes présents ou entrants dans l'aliment, préviennent donc l'altération des produits ainsi que les intoxications alimentaires et empêchent toute modification de leur goût ou de leur aspect.

    De plus, ils garantissent leur innocuité en éliminant l'influence de facteurs biologiques.

    On en distingue plusieurs catégories :

    - les composés soufrés tels que les sulfites (E 221 à 228) utilisés pour inhiber la croissance des bactéries, par exemple dans le vin, les fruits séchés, les légumes conservés dans du vinaigre ou de la saumure.

    - l’acide ascorbique (E 300) employé pour différentes raisons, notamment la conservation des produits à base de pomme de terre, des fromages et des jambons.

    - les nitrates et les nitrites (E 249 à 252) utilisés comme additifs dans les produits à base de viande, tels que les saucissons et les jambons, afin de les protéger contre les bactéries responsables du botulisme. Ils contribuent ainsi de manière significative à la sécurité alimentaire.

    - l'acide benzoïque et ses sels de calcium, de sodium et de potassium (E 210 à 213) utilisés comme antibactériens et antifongiques dans les denrées alimentaires telles que les concombres au vinaigre, les confitures, les assaisonnements et les condiments.

    Généralement pas nocifs pour la santé dans les conditions d'utilisation spécifiques autorisées, un certain nombre d'entre eux sont cependant suspects, voire dangereux. Bien qu'une réglementation stricte existe les concernant, on s'aperçoit des abus de plus en plus flagrants dus à l'arrivée en masse, au sein des moyennes et grandes surfaces alimentaires, de produits "hors Union Européenne".

    Mettant en évidence un laxisme aveuglant de la part des autorités sanitaires - et des autorités politiques... - , ces marchandises évitent les contrôles, à des fins purement mercantiles, bien que leur toxicité soit avérée, à forte dose.

    Il faut poser la question : pourquoi ?...

    70809420_466627487257437_6823024787757989888_n.jpg

    Une surconsommation de plats cuisinés ou de conserves expose votre organisme à trop d'additifs conservateurs mélangés entre eux pouvant provoquer des cancers, des allergies, des retards de croissance chez l'enfant, des migraines.

    Il est bon de savoir que les méfaits de ces additifs alimentaires dans l'organisme sont, dans la plupart des cas, neutralisés par le charbon naturel et le sélénium.

    Voici une liste de ceux à éviter autant que faire se peut : E200,E201, E202, E203, E230, E231, E232, E234, E236, E237, E238, E240, E249, E250, E262, E263, E290, E319, E344, E391.

  • Chronique Alimentaire/Santé : Les édulcorants, par Bayard

    Après les colorants, intéressons nous maintenant aux édulcorants.

    69824178_427407531228943_6252733532636971008_n.jpgDe nos jours, un grand nombre d'aliments ou de médicaments ont un goût désagréable. De par sa composition, l'édulcorant permet de changer cette saveur déplaisante en lui apportant une saveur sucrée.

    On peut donc classer l'édulcorant comme un produit masquant, se classant en plusieurs catégories : les anti-calories, les anti-cariogènes, les ultra édulcorés...

    On nous vante ces "faux sucres" comme étant la solution pour garder la ligne donc éviter toute prise de poids.

    Ils ont été commercialisés, soit disant, pour se substituer au sucre et en éviter les méfaits, en particulier l’apport de calories et la variation de glucose dans le sang (glycémie). Mais en réalité, et au contraire, il n'en est rien et on observe chez de nombreux consommateurs une intolérance au glucose, signe avant-coureur du diabète et l'obésité.

    Ces composants se trouvant de nos jours dans pratiquement toute notre alimentation générale, ils la gangrènent de manière irrémédiable. Prenons comme exemples précis l’aspartame, la saccharine, le sucralose, le stévia qui modifient la composition et la fonction de la flore intestinale et le métabolisme du glucose. Les composés chimiques ne sont pas digérés par l'intestin et il y a risque d'interactions avec certaines bactéries. Ces bactéries secréteraient alors des substances capables de provoquer une réaction inflammatoire similaire à celle que l’on observe après une surcharge de sucre, une réaction qui altère la capacité de l’organisme à métaboliser le glucose.

    A long terme, la consommation des boissons dites "allégées", ayant comme finalité la minceur, sont une chimère et ont, bien au contraire, l'effet inverse, ce qui prouve une fois de plus le peu d'intérêt, le peu d'utilité de ces substances : des dépendances au sucre, au gras sont observées ce qui provoque inconsciemment des comportements dé-responsables et compulsifs.

    La promesse "zéro calorie" autorise à penser que l'on peut consommer des produits appelés "light" dans le jargon autant qu'on le souhaite, alors qu'elle accentue les comportements compulsifs qu'il faudrait justement contrôler pour mincir

    Qu'on les nomme sucres de substitution, faux-sucres, additifs alimentaires ayant un goût sucré, ces produits dangereux pour la santé continuent à être de plus en plus utilisés dans les produits alimentaires.

    D'un autre coté, il est vrai que ces produits peuvent rendre service à ceux qui ne peuvent pas se passer du gout sucré... Voici une liste de ceux à éviter autant que ce peut : E950, E951, E952, E954, E955, E956, E957, E962 et le Néotame.

     

    70576620_2186121561490008_4372108086911959040_n.jpg

  • Chronique Alimentaire/Santé : Les colorants, par Bayard

    69220506_529950114409847_7285498710048374784_n.jpg

    L'agroalimentaire constitue un des 2 pôles majeurs de notre industrie francaise en termes d'exportations, de recherche et de développement. De ce fait, nous allons nous intéresser aux composantes de toutes formes que constituent ce secteur industriel et essayer d'émettre à son propos un avis critique, objectif et constructif.

    En premier lieu, portons aujourd'hui un regard sur : les colorants...

    Lire la suite